Concept Météo Amateur de Montret Site régional incontournable de Météorologie en Bresse louhannaise à Montret 71440
Concept Météo Amateur de Montret
Concept Météo Amateur de Montret
Qu’est-ce que le radon ? 
Le radon est un gaz naturel inerte et radioactif, dépourvu d'odeur, de couleur ou de goût. Il est issu de la désintégration radioactive naturelle de l'uranium, que l'on trouve dans les roches et dans les sols. On peut également trouver du radon dans l’eau.  
Le sol libère facilement le radon qui, dans l'air, se désintègre en donnant des produits à courte durée de vie, appelés descendants du radon. En se désintégrant, ces descendants du radon émettent des particules alpha. radioactives et se fixent sur les aérosols, les poussières ou d’autres particules présentes dans l'air. Quand on respire, ils se déposent sur les cellules des parois des voies respiratoires, où les particules alpha peuvent endommager l'ADN et, potentiellement provoquer des cancers pulmonaires.  
La concentration du radon dans l’air est généralement très faible. Sa concentration moyenne dans l’air extérieur varie entre 5 et 15 Bq/m3. 
La concentration est plus élevée à l’intérieur des bâtiments, surtout dans les mines, les caves et les installations de traitement des eaux.  
(OMS - Aide-mémoire N°291)
Effets du radon sur la santé
Dans de nombreux pays, le radon constitue la deuxième cause de cancer pulmonaire, après le tabagisme. On estime que la proportion des  
cancers pulmonaires imputables au radon est comprise entre 3 et 14%. Des effets importants ont été constatés chez les mineurs d’uranium, qui sont exposés à des concentrations élevées. 
Cependant, des études menées en Europe, en Amérique du Nord et en Chine ont confirmé que des concentrations plus faibles, telles que celles que l’on trouve dans les habitations, présentent aussi un risque pour la santé et jouent un rôle important dans l’apparition de cancers pulmonaires partout dans le monde. 
Le risque de cancer pulmonaire augmente de 16% par tranche de 100 Bq/m3 supplémentaire dans la concentration de radon. La relation dose-effet est linéaire, ce qui signifie que le risque de cancer pulmonaire augmente proportionnellement avec l'exposition au radon. 
(OMS - Aide-mémoire N°291)
Le radon dans les habitations
Pour la plupart des gens, l’exposition la plus forte à laquelle ils sont soumis, vient de leur maison. La concentration en radon à l'intérieur des maisons dépend:  
- de la quantité d’uranium présente dans les roches ou le sol sur lequel elle est construite;  
- des voies d’infiltration par lesquelles le radon pénètre dans les maisons; 
- des échanges d’air entre l’intérieur et l’extérieur, qui dépendent eux-mêmes de la construction de la maison,
- des habitudes des résidents en matière d'aération et de l’étanchéité des fenêtres. 
Le radon pénètre dans les maisons par: 
- des fissures dans le béton à la jonction du sol et des murs; 
- des trous dans le plancher; 
- de petits pores dans les murs en briques creuses; 
- les puisards et les égouts. 
Les concentrations en radon sont généralement plus élevées dans les sous-sols, les caves et toute structure en contact avec le sol.  
Les concentrations en radon peuvent varier entre deux maisons adjacentes et, à l'intérieur d'une même habitation, suivant les jours et les heures. À cause de ces fluctuations, l'estimation de la concentration moyenne annuelle en radon dans l'air intérieur suppose de procéder à des mesures des moyennes pendant au moins trois mois.  
La plupart des pays ont adopté une concentration de radon dans l’air de 200–400 Bq/m3 comme niveau de référence au-dessus duquel il convient de prendre des mesures. 
(OMS - Aide-mémoire N°291)
Vue d'ensemble
©bw 10/2017 -  MàJ 20/11/2019